Assmat42100 - Votre assistante maternelle à Saint-Etienne

Assmat42100 - Votre assistante maternelle à Saint-Etienne

La méhode Montessori

 

Atelier de tri déplacement des animaux "vole/nage/marche"

 

Mise en place d'un miroir pour bébé

cv 034.JPG

LES PRINCIPES DE LA PÉDAGOGIE MONTESSORI


- La liberté de choisir l'activité
- L’autodiscipline et l'autocorrection
- L’action en périphérie (par exemple : parler moins fort pour l’inciter à en faire autant, plutôt que de lui ordonner de le faire)
- Le respect du rythme de chacun
- L’apprentissage par l’expérience
- L’activité individuelle
- L’éducation, une aide à la vie

 

 

L’importance des premières années

Dans son livre "l’esprit absorbant" le Dr. Montessori écrit, "La période la plus importante de la vie

se situe entre la naissance et six ans et non pas durant les études universitaires. Ainsi, c’est le

moment où le plus grand instrument de l’homme, l’intelligence, se forme. Non seulement son

intelligence ; mais toutes ses capacités psychiques... A aucun autre âge, l’enfant n’a de plus grand

besoin d’une aide intelligente, et n’importe quel obstacle qui empêche son travail créatif diminuera

la chance qu’il a d’atteindre la perfection".

Des études récentes en psychologie basées sur une recherche contrôlée ont confirmé les théories du

Dr. Montessori. Après avoir analysé des milliers d’études comme celle-ci, le Dr. Benjamin S.

Bloom de l’Université de Chicago, a écrit dans "Stability and Change in Human Characteristics" :

"De la conception jusqu’à l’âge de 4 ans, l’individu développe 50% de son intelligence mature, de

l’âge de 4 ans jusqu’à 8 ans il en développe encore 30%...Ceci devrait suggérer la très rapide

croissance de l’intelligence durant les premières années et la grande influence possible de

l’environnement sur le développement."

Comme le Dr. Montessori, le Dr. Bloom pense que "l’environnement aura un impact maximum sur

un trait spécifique durant la période de très rapide croissance de ce trait."

Prenons un exemple extrême, un régime strict n’affectera pas la taille d’un enfant âgé de 18 ans,

mais peut sérieusement retarder la croissance d’un enfant d’un an. Puisque 80% du développement

mental de l’enfant a lieu avant sa huitième année, on ne peut trop insister sur l’importance des

conditions favorables durant ces années.

Une autre observation du Dr. Montessori, qui a été renforcée par des recherches actuelles, est

l’importance des périodes sensibles pour les premiers apprentissages. Ce sont des périodes de

fascination intense pour apprendre un caractère ou un savoir-faire particulier, tel que monter et

descendre les marches, mettre des choses en ordre, compter et lire. C’est plus facile pour un enfant

d’apprendre une chose particulière pendant la période sensible correspondante plutôt qu’à

n’importe quel autre moment de sa vie. La classe Montessori profite de ce fait en laissant l’enfant

libre de choisir ses propres activités qui correspondent à ses périodes personnelles d’intérêt.

 

 

Tout le travail de Maria Montessori – femme médecin italienne au début du XXe siècle – a été une tentative de répondre à une seule question : comment prendre en compte la totalité de l'être dans l'éducation ?

 

Maria Montessori considère l'enfant dans sa globalité, dès la naissance (et même avant) et propose de nombreuses idées pour l'accompagner dans son développement et répondre à ses besoins.

• L'enfant doit être investi dans une activité pour s'épanouir et développer son intelligence.
• Il doit trouver dans son environnement de quoi manipuler le monde réel.
 La place de l'adulte n'est pas celle d'un maître qui façonne mais d'un guide qui ouvre des voies et prépare le terrain pour l'enfant.
Ses idées, révolutionnaires pour son époque, sont à nouveau très actuelles aujourd'hui, dans un contexte où le sujet de la parentalité préoccupe de plus en plus les parents.

 

L'enfant au cœur des apprentissages

Montessori pour les tout-petits c'est avant tout une manière d'être avec son enfant, de l'accompagner dans ses découvertes et ses apprentissages, à son rythme. Le bébé ne doit pas être poussé pour s'asseoir ou marcher, mais avoir le droit de réaliser toutes les étapes de son développement quand c'est le bon moment pour lui ; peu importe qu'il ait 9 ou 15 mois. Il est acteur de son propre plan de développement, qu'il porte en lui.

 GV_dossier_montessori_bebe1.jpg

L'importance de l'environnement et du mouvement libre

L'environnement, ou "ambiance" est primordial dans la pensée de Maria Montessori. Pour que l'enfant puisse évoluer librement il a besoin d'unenvironnement pensé et préparé pour lui, adapté à ses besoins. Il y trouvera un cadre rassurant et accompagnant lui permettant d'avancer à son rythme en toute liberté.
Dès la naissance, le bébé a besoin de temps pour lui, posé sur un matelas au sol. Là, il est libre d'expérimenter la concentration, l'observation de l'environnement et de ses sensations.
Il est libre d'y bouger et d'exercer ses capacités grandissantes. Plus tard, il se déplacera pour choisir de lui-même ses activités placées à sa portée.
Le bébé se met en mouvement pour participer à la vie, son mouvement ne doit jamais être entravé ou dirigé par la main de l'adulte.

 

L'attitude de l'adulte bienveillant

Pour que l'enfant puisse évoluer en liberté, l'environnement préparé a toute son importance, mais cela ne suffit pas. Il doit être "enveloppé" du regard de l'adulte qui l'accompagne. Celui-ci est là pour l'enfant, pour l'aider à faire par lui-même mais sans trop intervenir ou diriger. Il ne faut pas croire non plus qu'il s'agisse de laisser tout faire à l'enfant. Il a toujours besoin de la présence de l'adulte pour lui rappeler avec bienveillance et respect les dangers et les interdits. Sa volonté est en développement, elle nécessite notre constance.

 

L'importance de la main

Pour répondre aux désirs de ce petit explorateur insatiable mû par sa volonté de découvrir le monde, nous devons lui fournir des objets choisis, qu'il pourra manipuler par lui-même. En effet, Maria Montessori observe que la construction de l'intelligence se fait par la boucle « main-cerveau-main » : en manipulant des objets, la main perçoit des informations qu'elle envoie au cerveau. Celui-ci les assimile et la main utilise ensuite ces nouvelles données. Ainsi, petit à petit, l'intelligence se construit au contact du monde réel.
Les mains du petit enfant ont besoin de sensations variées, de petites choses à attraper, de formes à manipuler. Toutes ces petites activités permettront à l'enfant de comprendre le monde, à son niveau.

 

Les activités adaptées

Les activités proposées à l'enfant vont évoluer au fil du temps et devenir plus nombreuses. Il prendra peu à peu possession de son environnement et son autonomie grandira. Au départ, le bébé n'a pas besoin de beaucoup de choses ; quelques hochets très légers, un mobile et du temps pour lui. Un peu plus tard, quelques petits paniers à disposition lui offriront des découvertes sensorielles variées : balles molles, tissus, petits objets du quotidien à explorer... Au fur et à mesure que sa motricité se développe, le petit enfant demande de participer de plus en plus. Nous devrons adapter l'environnement à ses capacités grandissantes et lui donner des choses à manipuler pour répondre à son besoin de faire travailler ses mains de plus en plus finement : enfiler une balle dans un trou, des jetons dans une tirelire, des perles...

 

La vie quotidienne avec un tout-petit

Enfin, laissons-le prendre part, à son niveau, à tout ce qui touche à sa personne : se coiffer, se laver, s'habiller... tout cela l'amène à se sentir capable au sein de la famille. Il en est de même pour toutes les tâches journalières. Il adore nous aider. Verser des ingrédients, remuer, vider la machine à laver, suspendre du linge, nettoyer... Ce sont autant de petites actions toutes simples qu'un enfant aimera faire en notre compagnie. C'est même une occasion précieuse pour passer du temps avec notre enfant, dans les moments où nous pensons être débordés.

 

L'observation, un vrai outil pour comprendre l'enfant

L'observation de l'enfant a été l'outil essentiel de Maria Montessori pour développer sa pédagogie. Car comment accompagner l'enfant sans le pousser, comment ne pas le mettre en échec ? C'est l'observation de l'enfant qui nous permettra de savoir où il se situe et de quoi il a besoin. Bien sûr, nous pouvons nous tromper et proposer quelque chose que l'enfant ne reprend jamais, c'est tout simplement que cette activité ne correspondait pas à ses besoins actuels.
L'observation nous apporte également des moments de calme et de paix, de connexion avec notre enfant, des moments où rien d'autre ne compte. Au moins une fois par jour, prenons le temps d'être vraiment avec l'enfant, à son niveau, investis dans cette observation de son activité.
Pratiquer Montessori chez soi aujourd'hui c'est parfois aller à contre-courant de notre société de la rapidité, de la concurrence et de la performance. Pourtant, et certainement à cause de ce contexte, les questions de parentalité émergent et se diffusent. C'est une très belle opportunité pour vous parents, de choisir Montessori quand l'enfant est dans son premier plan de développement (entre 0 et 3 ans). C'est l'âge où l'enfant nécessite plus que tout cette aide intelligente et sans entraves.
Nous devons aider l'enfant et l'accompagner, non pas parce que nous le considérons comme faible et incapable, mais parce qu'il a en lui un potentiel immense qui ne demande qu'à se révéler.

 

 

 

Collection : Montessori | Série : Coffrets

Auteur : M. KIRCHNER

60 lettres et un livret pour découvrir les sons et former les premiers mots, selon la pédagogie Montessori.

- 60 lettres mobiles (consonnes vertes/ voyelles bleues)

- 1 bloc de 50 feuilles, avec des images à découper et à coller pour découvrir les sons des lettres 

- 1 livret de lecture pour déchiffrer les premiers mots. 

Pour le parent : toutes les explications pour comprendre la méthode de lecture Montessori et accompagner l’enfant;

 

Les activités Montessori en fonction de l’âge de votre enfant

Entre 1 et 2 ans votre enfant va beaucoup évoluer. Il va devenir de plus en plus demandeur de toutes sortes d’activités. Plus votre enfant grandit, plus il va affiner sa dextérité. Au fur et à mesure vous allez pouvoir réadapter sans cesse les activités et autre bricolage pour enfant que vous lui proposerez.

Entre 12 et 16 mois

L’enfant commence à pouvoir se concentrer plus ou moins longuement. Vous allez donc pouvoir lui proposer les activités suivantes :

  • Mettre des objets de même forme dans une boite avec un orifice à peine plus grand que les formes choisies.
  • Proposer des balles de tailles et de textures différentes
  • Secouer des boîtes de tailles et de formes différentes avec des garnitures différentes

A cet âge le but est d’éveiller ses sens tel que le toucher et l’ouïe. L’enfant apprend énormément en touchant les matières et en écoutant les sons différents qui se produisent lorsqu’il secoue telle ou telle boîte. Il est également capable de faire rentrer une forme unique dans un trou légèrement plus grand, cette activité est intéressante au niveau de l’apprentissage de la permanence de l’objet, c’est à dire que l’enfant va comprendre que l’objet peut disparaître dans la boite mais qu’il va ensuite le retrouver à l’intérieur.

Entre 17 et 20 mois

L’enfant commence à affiner sa dextérité, les activités peuvent alors commencer à intégrer cette compétence :

  • Proposer des boites de tailles et de formes différentes avec chacune un couvercle adapté que l’enfant devra repositionner
  • Proposer un tableau en ardoise avec des craies afin que l’enfant apprenne à tenir un objet de petite taille entre son pouce et son index et s’en serve pour « écrire » sur le tableau et/ou l’ardoise.
  • Jouer avec des objets de textures différentes et commencer à lui faire reconnaître ces textures (doux/rugueux, chaud/froid,…)
  • Choisir plusieurs objets de couleurs différentes et demander à l’enfant de les regrouper par couleur identique
  • Enfiler de grosses perles sur une corde assez large

A partir de cet âge, l’enfant va entrer dans une phase de grande sollicitation auprès de vous, il va souvent falloir faire preuve d’imagination afin de lui proposer des activités répondant à ses demandes. L’un des buts recherché par une activité Montessori est de permettre à l’enfant de se concentrer sur une tâche unique tout en lui permettant d’acquérir une notion.

Entre 20 et 24 mois

Votre enfant passe une grande étape vers ces 20 mois car il va commencer à s’exprimer verbalement. Au niveau de sa dextérité, elle s’affine considérablement, votre bébé est maintenant capable de manger certains aliments de manière autonome. Il faut continuer à lui proposer des activités adaptés à ces nouvelles compétences.

  • Proposer une grosse pince en plastique, des petits objets et deux bols. Le but étant que l’enfant fasse passer les petits objets d’un bol à l’autre à l’aide de la pince
  • Classer les objets par taille. Pour cela vous pouvez utiliser le principe des poupées russes ou bien classer les objets selon deux tailles : les petits d’un côté et les grands de l’autre
  • Jouer avec des vêtements à positionner sur votre séchoir à l’aide de pinces à linge
  • Enfiler des perles plus fines sur une corde plus fine également
  • Mettre à sa disposition un balai à sa taille et lui proposer de faire le ménage en même temps que vous
  • Participer aux rangements des couverts de cuisine dans les compartiments adaptés
  • Participer au dressage de la table
  • Jouer avec des lettres de formes, de tailles et de textures différentes et commencer à les regrouper par lettres identiques

Il est impressionnant de constater tout ce dont l’enfant est capable de faire au terme de ces deux premières années. La motivation de votre enfant va s’accroitre davantage chaque mois. C’est pourquoi il est nécessaire de lui fournir la matière dont il a besoin pour étancher sa soif de découverte et d’apprentissage.

Les bienfaits des activités Montessori

Faire du « Montessori » chez soi c’est possible, nous venons de le voir. Maintenant, voyons les avantages et les bienfaits de ces activités pour votre enfant.

L’intérêt que porte l’enfant aux objets du quotidien est immense. Il aime utiliser les mêmes objets que vous ainsi que tous les autres objets qui remplissent son quotidien.

Voici une liste non exhaustive des bienfaits des activités Montessori:

  • Concrétisation de l’activité
  • Responsabilisation et implication de l’enfant
  • Développement de ces capacités cognitives
  • Engagement actif de l’enfant
  • Consolidation des acquis
  • Motivation endogène de l’enfant pour réaliser l’activité
  • Développement de la concentration
  • Travail avec les mains et le cerveau en même temps

 

 



08/08/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour